dimanche 18 mai 2008

Daniel Darc, L'Olympia, Paris, 17/04/08

Peine. Peine de constater qu'Amours Suprêmes, que je me retenais de réécouter depuis deux semaines pour l'entendre là-bas d'une oreille avide, n'est pas bien transcendant, désolé. Peine d'entendre comment son groupe de tâcherons heavy variétoche derrière massacre la délicatesse ou l'eightisme des morceaux (laisse la pianiste tranquille, Alain, et tue plutôt le batteur). Peine de voir les attentions fébriles et énamourées de Rozum avec Berry, sa fort mignonne première partie (et clone vocal de Mme la Présidente), qu'il fait venir à ses côtés et qui le poignarde de 3 bises sur les joues.
Joie, tout de même, d'assister à cette clôture de tournée en forme de branding fervent, exécuté par une bonne vieille Emma émue aux larmes et aussi marquée, dans tous les sens du terme, que le vieux Rozum.

Aucun commentaire: