mercredi 21 mai 2008

Fixmer/McCarthy : Into the Night


Le nouveau Térence/Douglas, c'est un peu Casino Royale : une animalité virile tout juste civilisée cintrée à grand'peine dans un smok' sur mesure à chavirer tous les passants. L'élégance natale britonne, ici celle d'un hooligan quand notre vieux 007 est un docker, et l'élégance française, tout dans le port naturellement raffiné de la moustache. Dave Gahan en bomber's à la salle de muscu. Lover attitude full throttle, mais les Mort aux Vaches tout fusés se grillent vite si on a l'œil. Jean-Luc De Meyer et ses survèt' peuvent pas jouer dans cette cour. Ici on a aucun fantasme sur l'armée merci, mais on mutile au cure-dents sans lâcher sa pinte ni une grimace, sans cesser de tomber la belette - passez muscade, elle a même pas calculé qu'un cave trop aventureux pour sa propre santé a tenté de se mettre de la partie. Si vous tenez réellement à apprendre comment ça se passe dans la ruelle derrière, oubliées les manières tombés les blazers, écoutez le premier album.

Prends garde Soilent Green, le titre d'album de l'année vient de ramasser un sale assaut.

Aucun commentaire: