mardi 27 mai 2008

Kayo Dot, Danishmendt, Mains d'Oeuvres, Paris, 26/05/08

Danishmendt : tueurs de chez tueur, ces post-hardcoreux de chez nous ! le batteur matraque ses fûts comme si sa vie en dépendait, les gratteux jouent la bave au lèvres, c'est à une véritable apocalypse de violence cathartique que nous assistons, traversée par des éclaircies méditatives, mais le ton est le plus souvent à un pachydermisme du meilleur aloi ; on reste pantois devant cette musique aussi abrasive que lancinante, et assurément viscérale. Bluffant. La scène a un avenir radieux avec des sidérurgistes de cet acabit.

Vous voyez le topo, où j'en rajoute une brouettée ?

Kayo Dot : du jazz pour ceux qui comme moi refusent d'en écouter, qui dissone crari contemporain, tendrement tendu, vaporeux, onirique, tout ça. Très bonne surprise pour ma part, m'a impressionné le mioche.

Gregor Samsa : j'avais piscine

5 commentaires:

Damodafoblues a dit…

Ahhhhhhh! Enfin un report de la soirée. Je me tatais méchamment a aller voir Kayo dot sur scène. Bon, ca tient en deux lignes, mais au moins quelqu'un en cause.

Raoul a dit…

C'est parce que y'avait pas grand chose à dire... je préfère gros-niquer sur le dernier, ouais, j'me suis un peu fait chier faut dire - le premier titre et le dernier tuaient, au milieu c'était quoi ? - et surtout bien trop court: 45 petites minutes en voyant large, faut pas déconner quoi... zoby driver a la classe, et mia elle m'a fait rêver dans ma petite tête, c'était chaloupé les cuivres, mais bordel, ils auraient du jouer en tête d'affiche comme annoncé sur le fly - au fait, le "i don't care about gregor samsa" maintenant tu sais qui c'est ma couille.

Damodafoblues a dit…

J'étais pas au concert!
C'était danishmendt la tête d'affiche?
Sinon j'arrive pas du tout a crocher sur le dernier kayo dot... que j'attendais dpeuis le dernier split prometteur avec bloody panda. sic.

Raoul a dit…

je parlais pas de toi, mon chou - t'as rien loupé

gulo gulo a dit…

c'était le cafard, la tête d'affiche