dimanche 25 mai 2008

Sous le fumier, les pâquerettes


Crénom, y’a encore des humoristes pour présenter ce disque comme du sludge malsain et crasseux aux jeunes couillons dans mon genre.

LOLILOU LILETTE

J’aime tellement les étiquettes, et j’aime tellement faire mon Gulo du pauvre quand je sens pas l’inspiration, que je vais faire simple et quelque peu tranchant, sauf que là ça sera même pas littéraire ou joliment dit, ce sera juste l’idée, quasi grosso, que j’ai de cette rondelle de pure poésie : Acid Bath, c’est du grunge romantique ; dès lors, la question n’est pas de savoir si c’est malsain ou si ça a les ratiches propres, de savoir si ça sent le bayou ou si on peut le ranger a côté de Eyehategod ; la question, Gédéon, c’est que ça sonne comme si ça venait d’un vieux squat de Seattle, que c’est certes malade, camé jusqu’aux ongles et vicieux, que ça a l’œil mauvais mais que dans le fond, ça a une âme très hippie, emplie de bonté, ça ne cherche que l’amour et les poutous-poutous derrière le masque mosh bastard, les riffs qui s’abattent, les cris macabres et le bourrinage parolier en mode chienne lubrique-morbide-décérébrée ; en fait la question c’est que c’est beau, voilà – et sentimental, tiens, et même fleur bleue, allez soyons fous, au summum quand ça se vautre dans la ballade folk parfum seventies avec la tendresse et la délicatesse qu’on ne soupçonnera jamais chez le plus grossier des maquereaux – et qui pourtant y sommeillera toujours.

Cette superbe galette n’est rien de moins que le plus digne cousin de Dirt, tas de fennecs.

Jean-Jean


(à qui personne apparemment n'a pensé à dire que le sludge, c'est pas que des disques qui gueulent comme des poivrots et qui donnent envie au pécore de tout miser sur l'héro direct, toutes ces conneries de fantasmes - je suis envahissant, pas vrai ? oui mais c'est moi le taulier, et dans la vie y a pas que les intros y a aussi les outros ; et donc, le grunge est comme chacun sait l'embryon du sludge, je renvoie les lourdauds à Nextclues, chronique de Pissed Jeans je crois, ou report, bref si même eux s'en rendent compte vous pouvez le faire)

Aucun commentaire: