dimanche 25 mai 2008

They tried to make me go to rehab ...

Quoiqu'actionnaire principal il semblerait que je sois, est-ce assez amusant, en passe de venir minoritaire sur au moins un de nos axes marketing majeurs : les jeunes requins sont encore plus littéraires que le vieux loup, et brodent à la décomplexé - c'est bien de leur temps, allez - des ordonnances fantaisistes et s'affranchissent dans la bonne humeur de cette vieille lubie poussiéreuse de l'amertume sur la langue. J'admire, sincèrement. J'en suis à peu près incapable (je dois plaider coupable au moins pour un truc qui commence par un a).
Attention tout de même : s'il n'y a pas de ligne éditoriale il y a quand même une condition liminaire, j'en ai pour ma part fait large profession mais sans doute pas ici : la musique n'est pas une religion, une drogue si. Partant, pourquoi diable se restreindre à un seul principe actif, une fois qu'on se sait toxo ? Que ceux qui n'ont "pas besoin de ça" aillent faire du sport. ABS.

Ceci posé, continuons d'écouter ce prolixe invité, visiblement il y en a pour lourd à défouler.

Aucun commentaire: