samedi 7 juin 2008

Chrome Hoof, Folie Belvédère, Paris, 07/06/08

Allons bon ; comment rapporter ça ? Utiliser les références usitées ? Sunn O))) : à part les robes de scène, détournées à la mode disco, je vois grave pas, et c'est heureux si vous voulez mon avis. Funkadelic, ou Parliament (je confonds) : je connais pas, mais j'imagine que la puissante présence de la négresse au bodio aussi énorme que la quéquette à Eugene doit jouer.
Mes sempiternelles références à moi, alors ? Camper un Cop Shot Cop qui joue du funk satanique ? Qui cogne aussi hardi sur les répétitions qu'un Shub-Niggurath & Sister Iodine Big Band ? Sans omettre d'insister, qu'y a pas que la pigmentation que la dame partage avec Eugene, j'en ai encore chaud aux regrets ?
Dégainer les grands mots ? Dionysiaque ?
Panique, tout simplement.
Oui, je vis beaucoup de moments orgiaques. Je suis un privilégié, que voulez-vous que je vous dise ?
Ah ! et énorme, je l'ai dit, énorme ?

C'est con, parce qu'à ce point, j'étais bien partant pour une soirée d'enfer avec des gens pareils, mais Shellac et Melt Banana, ça me donne moyen envie de m'endetter, et Mission of Burma j'ai oublié d'écouter, sorry Olivier. Du coup ce fut Into the Night dans le RER de 20h30, et ça c'est déconseillé.

Aucun commentaire: