dimanche 1 juin 2008

Sonic Youth : Rather Ripped


Avant que de commencer cette chronique qui va sûrement en froisser, désamorçons-la direct, vous me ferez pas chier : or donc il est plus que probable que je ne serai jamais adulte et mourrai vieux petit con imbuvable.

Ceci posé, Rather Ripped. M'enfin ?! Je sais qu'on s'extasie un peu partout sur ce type de Sonic Youth, adult rock on appelle ça, des petits joyaux de composition je ne sais quoi, mature, voyez-vous ça, et patin et couffin. What the fuck ? Depuis que j'ai découvert Dirty il y a de ça ... une paye, j'ai toujours trouvé la musique de SY on ne peut plus adulte, ç'a même d'entrée tranché avec le reste de ce que j'écoutais, tellement ça sonnait nettement plus adulte, Music for Adults avant l'heure j'aurais même dit - et dieu sait si Dirty est un de leurs disques les plus ado. Prenez n'importe lequel des vieux, le premier, Sister, Confusion is Sex, celui que vous voulez, mais c'est incomparablement plus adulte et amer que ce disque de vieux cons douillets qui jouent gentiment du rock de collégiens, à la posé, à la je fais gaffe avec ma santé maintenant tu sais, à la feng-shui, comme les djeunes d'aujourd'hui qui trouvent pas cool de fumer, qui mettent des bouchons aux concerts et qui quand ils seront grands seront métrosexuels. Pouah.

1 commentaire:

Jean-Jean a dit…

pas écouté - en même temps je me désintéresse complètement de tous les Sonic Youth d'après Washing Machine (qui me plait quand même un petit peu), de tout ce que j'ai entendu ça ne me touche pas, c'est chiant - et précieux, alors que sur tous leurs albums d'avant ils insufflaient quand même un danger, en permanence ou par battements de cils. Entièrement d'accord sur ton point de vue, le groupe lui-même a fini par trouver que son nom était déplacé - oui ils ont toujours joué adulte, les SY, et s'il fallait choisir les plus adultes de leurs disques pour moi ce serait les 3 premiers (découvert le groupe avec Bad Moon Rising) et Daydream Nation