mardi 22 juillet 2008

Lab° : Derrière la Pluie


Comment voulez-vous chroniquer des disques, je vous le demande un peu, quand le contenant et l'intitulé, comme ci-devant, sont si explicite et confondamment appropriés ? Que peut-il bien nous rester, à nous autres frimeurs de Gradus, à dire ? Que c'est du dub ? Je devrais même pas vous l'indiquer. Alors puisque j'ai lâché le morceau, précisons même que c'est du dark dub à l'ancienne, à la Witchman, malgré les balafres qui sentent bien leur passé no-wave noise indus cold machin, moite de groove et sur de lancinance rastafarienne.
Ce que vous ne soupçonnez pas encore, c'est que cette âcre cadence lourde comme la chair vous emmène pour un western psychique tropical voire torride.

1 commentaire:

Gilles Rammant a dit…

Nouvel album attendu dans les prochains mois après le dernier Mus qui date de trois ans déjà...les premiers mix annoncent un disque assez terrible.
Et sinon, un groupe live toujours imparable.