samedi 30 août 2008

Die Form - Sadist School : The Visionary Garden


Le jardin où tout est douceur. Les incisions ; la nausée ; la noyade ; la strangulation ; la putréfaction ; les chairs, voluptueuses, blettes, gonflées, outragées ; les pétales ; la torpeur ; les visions, troubles, difformes ; le poison ; tout est doucereux dans l'eau verdâtre du jardin flottant ; doucereusement acéré, doucereusement toxique, doucereusement ensorcelant. Oubliez Eden, laissez-vous couler dans les méandres glauques du jardin des rêves. N'escomptez pas en revenir.

Aucun commentaire: