lundi 29 septembre 2008

Cavo : s/t

Quand les mecs de Corrupted mettent les doigts dans la prise, leur musique prend soudain une tournure à vous réveiller un mort. Fou non? Avec eux, on a plutôt l'habitude du contraire, sans parler de leur règle d'or des morceaux à rallonge pour disque à rallonge, là ou ici, c'est court et concis, un vrai concentré de barbarie. Par contre, forcément, ça laisse quelques bouts de cerveau en vrac ; mais, me direz-vous, on ne fait pas d'omelette sans casser les œufs. Au programme, Noise dépravée, grindcore nippon et Kabuki satanique, ou le traditionalisme japonais se fait mettre à sec dans un carnage ero-guro de première bourre. La bande-son parfaite pour les trips malsains d'un Maruo Suehiro ou d'un Daisuke Ichiba.

Aucun commentaire: