vendredi 5 septembre 2008

See me come, like a wolf in the wind

Le thrash, c'est bonnard, c'est pas moi qui vais vous chanter le contraire ; et puis tellement fendard.
Mais des fois, pas du tout. Des fois les mecs qui en jouent, ils sont pas amorphes comme des sacs à bière esclaffés ; des fois ils ont des crocs, des vrais.
1,2,3, GO !


Dodheimsgard : monumental possession

Aucun commentaire: