lundi 15 septembre 2008

ZymOsiZ : Noiy


Écoute tes cellules danser sous l'œil de l'irradiation tandis qu'elle vaporise ta conscience, tandis que le pitch viole ta cohésion élémentaire, regarde ton horizon se muer en une rafale d'impacts vitrifiés, ton individu se disperser dans la brutale palpitation de la matière hurlante à l'agonie, comme tu gargouilles, te dilacères, fonds, dans l'aveuglante puissance du faisceau. Ceci est le son de ton être au paroxysme de la panique structurelle, au cœur de la tourmente. Ceci est le sacre du cancer.

3 commentaires:

Raoul a dit…

aïe

paul takahashi a dit…

ptet finir par les prendre, ces deux la qui pourrissent dans un bac promo de saturn. Les pochettes me rebutent depuis le début, c'est tellement moche, trop même pour moi

Raoul a dit…

gaffe alors, à c'que ce soit pas trop bon