mercredi 29 octobre 2008

Blood from the Soul : To Spite the Gland that Breeds


Ce disque a un intérêt essentiel : plus encore que le Meathook Seed (le seul, le premier), il prouve que j'ai raison ; ça va sans le dire, mais ça va mieux en le disant. Allez nier, après ça, la parenté solide entre Napalm et Godflesh ... L'amoureux des nineties version années de plomb et des "matins qui ne chantent plus depuis longtemps" (spéciale dédicace, commprenne qui peut), de Godflesh, Scorn, Dead World, Soulstorm, Gigandhi et consorts, reconnaîtra instantanément et avec un oeil qui se brouille d'émotion cet envasement fatal dans les guitares suffoquées de rêveries ternes, les riffs informes comme la purée de poix qui est devenue le ciel, le martèlement impitoyable des machines bornées assourdi par le poids de la misère mentale ...
Et de cette complainte morne du système nerveux entamé, rongé, piqué, desquamé, délité, par les solvants, l'éther, la colle, l'eau de cologne, s'élève une voix ; pas celle perdue dans ses cauchemars de Justin ; une voix ouvrière, on devine qu'il n'y a pas un duplex entre les sourcils et les racines des cheveux de celui qui pousse cet aboiement, et tout le maigre espace est occupé par la colère, par une colère pugnace, et vivace, qui aspire naïvement à réveiller l'humain en voie de digestion. Une fureur noire comme l'espoir au milieu du monde livré au charbon.
Shane Embury est l'un des musiciens au physique le plus disgrâcié que vous verrez jamais, et Lou Koller (oui, hein ?) ressemble à pas grand chose d'autre que ce qui sort de sa gorge rauque : une grande brute sinistre. La beauté de ce disque est ingrate, elle est terne, morne, elle ne mérite même pas son nom, elle est un idéal fervent plus qu'autre chose, elle a le teint gris terreux, la mine fermée, l'allant miné, la respiration faible, ensevelie sous le ciel sans horizon ; il faut tendre l'oreille à en avoir le nerf qui lance pour l'entendre.

2 commentaires:

Jean-Jean a dit…

c'est quand même bien triste d'avoir une paye et de la savoir grassement entamée avant le début du mois, grffmblbl

Le Moignon a dit…

Aaaargh
Putain, mais j'le veux, quoi