mercredi 15 octobre 2008

Cranes, Mt Sims, la petite Loco, Paris, 14/10/08

Mt. Sims : no-wave-batcave-deathrock ultra saccadé, gavé au disco beat de la vague revival, et à une basse quasi chicagoane, Deadchovsky + Christian Death + Talking Heads + the Horrors + Adult., vocalement ça navigue à vue entre Gavin F, Rozz W et John L, toutes ces voix de fil dénudé, et quand il ne tient pas la guitare le type nous fait son croisement de la gonzesse de Chrome Hoof et du gonze de Confetti ; et ils nous ont même pondu par deux fois du pur Sisters croisé new-wave des grands espaces, U2-style. Spasmodic gothic funk ; et là j'apprends que finalement si, ce sont bien les affreux Mount Sims, dont le premier album m'a endormi en deux pistes de navet-wave la semaine passée. Damn.

Cranes : entame de grand luxe : sur du Self non Self. J'osais même pas en rêver. Pas l'un des morceaux les plus rouillés et plombés, certes, mais quand on me prend par les sentiments ... Et puis il y a la petite mère. Femme-enfant ? Une enfant divinement sage, alors ; et une réserve pudique, avenante et paisible qui n'appartient pas à celles à qui l'on donne usuellement le titre ; quelque chose de la fraîcheur de Marissa N, en un peu moins femme de la rivière.
La musique ? La musique des Cranes est trop délicate et gracile pour vos sales grosses pattes, pas touche. Presque trop pour moi, même, à ce volume (pas au point de défigurer les morceaux, dieu nous en préserve) et si entouré.
Première sortie de scène pile à l'heure où se joue le choix (satanée Loco infoutue de commencer moins d'une heure en retard) de saisir ou non le dernier métro, ils ont choisi pour moi, j'avais eu du Wings of Joy, du Forever, et de l'excellent nouveau-né, et vu petite Alison. Je me fais vieux.
Che vergogna ...

edit : je me suis emballé, c'était pas du SNS, dirait-on ...

1 commentaire:

Le Moignon a dit…

Haha, je me mords presque les doigts de pas en avoir été, pas forcément pour Cranes, jamais été grand fan, mais la première partie, là, Mt Smith, au vu du report ça avait l'air mortel °_°