mercredi 1 octobre 2008

Disciples of Mockery : Prelude to Apocalypse


Typiquement le groupe qu'on décave de l'Encyclopedia Metallium - en l'occurrence en suivant les liens du très occupé Mr Craig Pillard, ou comment découvrir avec Methadrone que tout ce que touche cet homme n'est pas or, mais passons. Et pourtant, ce death metal, tout en vrombissement et grésillement métalliques, nauséeux, psychotropes, ne nous ramène pas son étourdissante réverbération d'outre-tombe ; plutôt d'outre-espace.
Pensez Winter, pensez dISEMBOWELMENT, Asphyx, World Demise, et puis aussi Voivod (Phobos et Negatron, naturellement), Streetcleaner, et pendant qu'on y est mettez Incantation et Evoken, on va pas se priver - tous sucés et avalés tout ronds par un trou noir goulu qui semble saliver à profusion et se pourlécher langoureusement les babines dans la voix du monsieur, et vous faire tourner dans sa bouche comme un morceau succulent qu'on mastique à n'en plus finir. Pas oppressant à proprement parler, non ; engourdissant, et très stupéfiant. Etre le chewing-gum d'un vortex goguenard, ça n'arrive pas tous les quatre matins.

2 commentaires:

Le Moignon a dit…

Merde, ç'a l'air complètement mortel!!!

Ø a dit…

Clair, ça sonne comme du "must check".