jeudi 9 octobre 2008

Front Line Assembly : Corroded Disorder


No contest. Le meilleur FLA. Le moins step, le seul à être aussi hanté, anxieux, transi de froid - plus même que Gashed Senses & Crossfire, qui vient juste derrière dans mon coeur. Rêveur, presque, ce qui pour du FLA est ... non, pas inespéré, pour être honnête ils le sont souvent en filigrane, mais c'est en général tellement lointain, ténu, convenu - et parfumé façon w.c. du futur ...
Pas cette fois. Là, c'est insomnie cyberpunk, fièvre qui fait la tête légère comme une plume synthétique, méditation dans les détergents industriels, spectres dans la matrice, spasmes, angoisse et apesanteur. Sweet.

Aucun commentaire: