dimanche 26 octobre 2008

Kalte Farben : Trust


Pas évident de rendre compte de cette autre perle d'electro surgie du passé avec ma prose de faiseur et ma formule enrichie en formules à la louche. Aussi je vais tenter d'imaginer ce qu'en aurait dit le bon Laurent Chevaux du temps du catalogue Ombre Sonore, en cette époque que la plupart d'entre vous n'ont probablement pas connue et dont moi-même j'ai oublié les pratiques dans le torrent de l'information à haut-débit. Dark-electro touffue entre Das Ich et Skinny Puppy ; voilà vraisemblablement ce qu'il aurait dit. Et c'est sur ces mots, pas un de plus, qu'il aurait fallu se fonder, en les tournant et envisageant dans tous les sens possibles, pour décider si oui ou non on allait ajouter 115 francs à la commande pour ce groupe inconnu, entendable nulle part, et possiblement formidable tout autant qu'effondrant de nullité bancale - Das Ich + Skinny, ça peut signifier un paquet de trucs, vous pouvez me croire ...
Comment savoir que le précieux Lol aurait voulu parler des Allemands de Staub et des Canadiens de Too Dark Park, et d'une confondante fusion entre ces deux hirsutismes hétéromorphes, de deux dérangements très fouillés chacun à sa manière, enchevêtrements de strates de pulsations, de dépression, de frénésie, d'onirisme ? Il eût été dommage de passer à côté, avouez.

Et maintenant, vous saurez d'où vient sans doute ma manie d'appréhender la musique par triangulation.

1 commentaire:

Le Moignon a dit…

Connais malheureusement pas celui-là, faudra sans doute que je comble cette lacune ; par contre, Opium, oh pardon