samedi 8 novembre 2008

Immolation : Unholy Cult / Harnessing Ruin


Oui, ces deux-là, et pas celui d'avant. Parce que Close to a World Below est du très bon death metal torride as hell qui ne vole pas sa pochette, une vraie fournaise, et parce qu'il n'est que ça. Et que les deux autres sont Enemy of the Sun revisité au relentless blast. Chaotiques non pas comme une dévastation par bombardement mais comme un tremblement de terre sévère. Brûlants non pas comme le brasier sans fin de l'enfer, mais comme les avalanches de roche semi-coagulée vomies par les montagnes folles de douleur libérée, comme la confusion cataclysmique d'un monde livré au paroxysme de l'ivresse de mort. Les riffs sont grésillants et suffocants comme les gouttes de sang qui brûle à peine touché le sol qui éclate comme un fruit trop mûr, dissonants et maladivement aigus de faim comme le temps des bêtes qui tel Mathilde est revenu, de toutes parts et dans la plus indistincte furie ça se fend le crâne, se piétine, se fond dessus pour s'arracher les entrailles et se dévorer la cervelle, en un sacre orgiaque et universel de la sauvagerie sous le ciel couleur viande crue.
Car il y a un ciel, c'est le hic. Ceci ne se passe pas aux enfers ; oh que non.

2 commentaires:

roule a dit…

Failures of god, ou rien. 'fin j'ai pas test Harnessing...

paul takahashi a dit…

on s'en branle de ton métal de motards, on veut des ponts entre l'indus, le vrai, et la techno, la vraie