jeudi 25 décembre 2008

Disfear : live the storm


Trépidant comme Overkill et Sacrifice, écorché comme The Saddest Day et Last Light, artichaut comme un hool et un autre hool (wesh mon Loulou, tkt) ...
A reprendre en choeur approximatif l'oeil humide la babine roide le petit doigt qui maelstrome en l'air.
Pure punk smack ; même pas on garde ses dents à l'oeil tellement l'amour est dans l'air ; le hardcore comme si vous y étiez ; c'est-y pas beau ?

Aucun commentaire: