samedi 20 décembre 2008

Gorgoroth : Ad Majorem Sathanas Gloriam


Bolt Thrower, ça "parle de la guerre, connasse", à ce qu'il paraît.
Krisiun, c'est la guerre, comme dans un film qui mash-upperait Predator et Commando.

Gorgoroth, Ad Majorem Sathanas Gloriam, c'est la curée.
C'est l'hiver, le cœur de l'hiver le plus froid et cruel que tu puisses pas imaginer, et le temps est pas au beau. Et ce putain de blizzard comme y en a pas dans la mémoire des hommes même du nord charrie : des hachoirs, des javelots, des carreaux, des rasoirs, de la mitraille, des couteaux à pain, des magnums de Yann Black, des égoïnes, du à couper le beurre - tout est dans le menu, pas de carte, s'il-vous-plaît-merci-monsieur.
Mets tes bras sur ta tête si ça t'amuse. Et attends l'arrivée de "Sign of an Open Eye". Le déluge de métal qui cisaille, c'est rien à côté de cette neige-là.

Aucun commentaire: