samedi 13 décembre 2008

Monster Magnet : superjudge


J'ai la coquetterie de ne me pas considérer comme sportif, mais j'en fréquente. J'ai donc souvent dû souffrir, quand je savourais de toute la dilatation de mes alvéoles un bon clope, des remarques aussi atterrantes que : "c'est pas bien, ça ..."
- ...
Bien sûr que c'est pas bien, sombre idiot. Comme toutes les drogues. C'est même pour ça qu'on le fait. Mais je leur suis reconnaissant du plaisir qu'ils ont chaque fois redoublé dans mon vice, dans ce sauvage frisson d'arrogance, sûrement vaine et ridicule, de ma propre pathétique déchéance à la petite semaine.
Merci à tous les sains de corps et d'esprit. Ne changez rien. J'ai besoin de vous, tous les jours où j'oublie qui je suis et comment être vivant.

2 commentaires:

Julien Charles a dit…

Putain mais je t'aime.

gulo gulo a dit…

je suis un homme marié, désolé