vendredi 2 janvier 2009

16 : Bridges to Burn


On peut sonner musclé voire très musclé sans pour autant sonner Anselmo et Budweiser - sans sonner inoffensif, pour être plus clair. Tout sauf inoffensif. 16 change régulièrement de statut sur myspace, toujours pour un nouveau truc pas content. Ce n'est pas de la pose ; je m'identifie assez à ça. Quand on est sérieusement pissé, on se lasse pas de le dire et de chercher comment le dire de la façon la plus contondante possible. Autant que ça se sache, y a pas de raisons. C'est aussi ça rocker. Eux au moins ont leurs cordes sur qui cogner.
On peut être un gringalet et cogner sec, et lourd, certains sont au courant. Ici on est tight, décharné, dessiqué. L'os, et le tendon qui te le met avec tout le poids d'un corps alourdi par le pur concentré de pisse, dans le foie, là où ça donne envie de s'évanouir plutôt que de continuer à patauger après de l'air qu'on a juste envie de vomir de toutes les manières.
Osu, connard ?

Aucun commentaire: