dimanche 18 janvier 2009

Oops, I did it again


Ce soir, je vous aurais bien reparlé de ce disque. Parce qu'il est passé minuit (échos, nombreux) et que j'ai donc reçu ce disque hier, parce que j'ai passée une excellente soirée, la meilleure qui soit, frustrante en tous points, parce qu'elle aurait valu de vous faire les phrasés calibrés comme il faut pour vous parler de 16, pour vous expliquer en loooooooong, laaaaaaaaaaarge (et en travers, tu la sens là ?) comment 16 c'est épais comme ce que vous savez, comment ils sont uniques, à pouvoir chier du riff à coin plus carré que Helmet, plus à carreaux que Pantera, plus tough'n'tight qu'Unsane, plus hardcore qu'Eyehategod, plus impénétrable que Soilent Green, plus à bout que Vandal X, avec LA touche 16 qui tue debout les chiens, cette façon de lâcher sur un de leurs riffs ultravigoureux le refrain bien explicite et improbable comme un parpaing qui tombe du ciel de la pochette de l'album de Necroblaspheme, d'un ton qui s'écroule en arrière hilare (comprendront ceux qui doivent), froid, dévitalisé, tout en te l'envoyant bien nette et sans espace pour la réclamation ... le zoloft smile, quoi.
Ce soir, j'aurais (je tiens au "s") bien parlé de moi, pour du vrai, j'aurais bien tombé les frusques.
Le disque sort le 20, messieurs dames.

1 commentaire:

roule a dit…

Unsane qui fait du grunge. Coup de coeur. Merci