mardi 27 janvier 2009

Plague Bringer : Life Songs in a Land of Death


Encore un truc de brutes pas bien carrées de la tête. Désolé pour les découvertes poétiques, faudra attendre que ça me passe.
Pig Destroyer qui reprend Godflesh ? Anaal Nathrakh qui joue Red Harvest, plutôt. Peut-être même un lointain côté Slipknot, dans la frénésie sautillante de la boîte à rythme rudimentaire et jappeuse. Une ambiance de guerilla de dépotoir radioactif certaine, la faute à une vocifération rongée aussi toxique que la sonorité des riffs en dérapage, où surnagent d'aberrants grumeaux d'héroïsme et de tragimélo, au milieu des grimaces sculptées par les acides industriels.
We are not machines and we'll fight'em to the death ? Pas sûr que ce soit aussi net ... Mais c'est pas ça qui va nous empêcher de nous marrer et nous foutre sur la gueule sanglant.

1 commentaire:

Le Moignon a dit…

Hey, ça a l'air bonnard ce truc