mardi 6 janvier 2009

Swans : Filth


Filth, la crasse, rien que ça. La putain de crasse amassée dans sa putain de vie, celle qui fait grincer des dents, ces putain de dents qu'on serre pour chaque coup reçu, ces putains de coups reçus, qu'on encaisse toute sa putain de vie, avec en prime toute la rancœur et la haine qu'on essaiera de refourguer au prochain connard venu, et qui font montrer les dents, ces putains de dents, et cætera.
Orchestration disharmonique pour plombage dentaire, rituel scum rock masticatoire, Filth, malgré les apparences, ne facilite pas le transit. Filth est un tord-boyaux au sens premier du terme, qui vous brûle les gencives à l'ingestion et tout le reste pour la digestion. Basse intestinale, guitares ulcéreuses, et un certain Roli Mosimann qui martèle des rythmiques sorties de nulle part, genre brutal tribal en mode coup de massue dans le bide. Point d'orgue, Michael Gira vomit ses tripes en nous faisant admirer ses belles mâchoires, tu pourras toujours tenter d'y mettre les doigts, mais, sois-en sûr, il te les rendra pas.

4 commentaires:

DMDFC a dit…

T'as mis la main sur l'original en LP ? Je l'ai croisé y'a pas très longtemps a paris...

Le Moignon a dit…

Ah ouais °_° ? Non, c'est une version cd de 90 que j'ai, avec le premier ep en bonus ; la pochette là, c'est juste pour frimer... Dans quel magasin tu l'as vu ?

DMDFC a dit…

Silly melody, st mich.

ras al gül a dit…

moi je l'ai, moi je l'ai