lundi 23 février 2009

1969 Was Fine : ... But 666 is Alright


Side project de Punish - Yourself, pour ceux qu'ont la tête haut dans leur cul. Pourquoi side, au fait ? Pas que ça me pose souci, comme on dit de nos jours, tout comme j'aime les groupes qui sans fin travaillent au corps le même album, j'aime ceux qui ont une personnalité tellement envahissante qu'ils confondent leurs diverses identités et qu'on les reconnaît toujours de plain pied, même avec les lunettes de soleil qu'il faut pour les contempler ; et cet album n'est pas sur le côté mais pile dans l'axe, dans le pinceau fou des phares sur l'hyperautoroute 666 vers la pénultième dimension, entre Gore Baby Gore, et Join the Pink Panther Party si je me fie aux juteuses promesses de son titre. Toujours plus de sax, toujours plus de cowbells, de claps, de tambourins brutaux, de rumble in the jungle, ce sabbat-là est en passe triomphante comme un chibre de devenir le groupe de rock'n'roll idéal pour ce futur qui n'existe pas, pas ailleurs que dans tes fesses en tous les cas, et vers où il fonce debout sur les banquettes de sa décapotable cramoisie sur orbite, garage-wave à fond les gamelles, foncedé plein la malle arrière, thug twist'n'rave dans la nuit narco-noir dandy-punk - oui, j'en mets partout, et c'est pas fini, chéri. Tribal ; dionysiaque ; loubard ; orgiaque fluide naturel et primordial comme ... du Motörhead, tiens - au hasard : vous me pardonnerez, les gars, je ne connais ni les New York Dolls, ni Link Wray.
Le rock est grand. Et nous sommes son prophète.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca c'est une chronique qui fait plaisir.

Liria a dit…

plain pied ?

gégé a dit…

plain pied ; comme plain chant

gulo gulo a dit…

hey, y a marqué garage'n'wave sur le sticker, je veux mes royalties !
en revanche, y a pas Emmanuel 5 de crédité en featuring, je suis perplexe