samedi 28 février 2009

Admiral Angry : Buster


Nauséeux, engourdissant, pétrifiant, lugubre, toxique, vil, comme d'assister à une longue, complaisante, graveleuse séance d'auto-flagellation au club de golf. Avant de se rendre compte que c'est soi-même qu'on est en train de contempler là comme un bout de mois mort.

3 commentaires:

Crown_Me a dit…

Tiens donc, j'avais injustement laissé ce truc prendre la poussière dans le ITunes... En effet ça racle bien le conduit auditif, ça fait jovialement le pont entre les murs sonores froids à la Will Haven/Black Sheep Wall (ils partagent pas du personnel pour rien) et les trucs plus trve slvdgisants. Très The Abominable Iron Sloth en somme. Faut que j'en ponde une bafouille.

ravachi du bulb a dit…

ouaip! ça défouraille bien ce truc, on sent bien les influences mélangées dans un bain de sang mais contrairement à beaucoup ça fait pas putasier! la prod est chelou pour le style j'trouve, ça rajoute encore un peu d'originalité à ce groupe! une chouette découverte!

gulo gulo a dit…

tout juste mon grand, ce son de batterie super propre, sec et violent, cette rythmique titubante, et ces riffs récitatifs ... je vois pas le rapport avec Black Sheep Wall, qui sont bien plus gay et convenus