mercredi 25 février 2009

Architect : ghost of the saltwater machines


Nom de groupe à la con, titre à l'avenant qui sent plus le concept que le cockring, rythmique instable et déchaînée, riffs moulinant anti-linéaire qui maugréent et stagnent dans le grave, voix à s'en péter une temporale. Zzz ? Allons, allons : est-ce que j'ai dit mathcore à un moment ? Bon ...
L'architecte ne s'épuise pas en kung-fu jumpstyle hystérique dans le vide. Il est trop appliqué à mettre le poids sur les coups pour aller vite, hormis quelques accélérations pour des enchaînements rompt-os. MMAcore, plutôt - pas les assureurs, quoique t'aies intérêt à en avoir un bon, mais surtout un anti-takedown méchamment au point, parce que le pounding, ici on aime.
Allez détends-toi bien comme il faut, entre dans le cercle, et respire à fond et naturellement, la volée commence. Prends ce qui t'arrive.

2 commentaires:

Liria a dit…

Qu'est-ce que t'es méchant :x

gulo gulo a dit…

ça se lit si peu que ça, que ce groupe a pris cette semaine une place très importante dans mes journées ?