mardi 17 février 2009

Lava @ le Pixi Bar, Bagnolet, 16/02/09

L'objectivité et moi, c'est vraiment une idylle impossible, j'imagine. J'y croyais ferme pourtant, puisque mes oreilles sont encore capables de faire les délicates sur certains plans de mes très chers Lava, plan qui sent la bonne idée pas encore bien huilée, plan répétitif qui dure un chouia trop, break qui casse un chouia trop la transe, bref, j'ose de moins en moins leur dire en face, je saoule déjà bien assez les malheureux Slugbutter avec ça ...
Revenons à nos moutons. Il paraît que Lava était à chier hier soir. Je n'ai pas remarqué. Pas remarqué non plus que la jouissivité de leur tube never-to-be-pressed s'érode en le plus petit rien au fil des gigues.
Nonobstant, je crois toujours dur comme épinard que ces zozos-là ont leur mot à dire bien haut parmi les vilains qui comptent.
D'autres groupes jouaient, hier soir. Vous me connaissez, je crois.

Aucun commentaire: