mercredi 25 février 2009

Psyopus : odd senses


Comme qui dirait que c'était pas le jour pour arrêter de faire du pitch de petit malin.
Ni la colle, exact.
Mais aussi, comment résister à l'image de DJ Speedranch s'amusant à électrocuter la Frangine Iodine à grandes lampées forcées de Soda de Porc ... Est-ce que ça fait mal, dis ? Oui. Est-ce que ça fait des machins oranges ? Y a de ça, dude. Ca tape et ça glue, et les chats apprécient sûrement, mais ils aiment aussi Bernard Hermann et Bach, et ils ont la colonne vertébrale rudement plus souple que toi.
Ceux qui goûtent leurs guitares avec des riffs en seront quittes pour manger leur main ; ceux qui tombent pour les tempêtes absurdes de jovialité frappadingue où qu'on comprend rien à part l'appel à s'attraper le prunier un coup le secouer à en faire des osselets ... Eat the bloody capsule.

4 commentaires:

Crown_Me a dit…

Je sais pas si c'est à cause du fait que seul le gratteux aie survécu depuis OPEC, mais très vilaine perte de fun pour ma part, . C'est d'autant plus regrettable que c'était leur principale qualité. 'Fin bon, je vais pas refaire le match, ma bafouille va pas tarder à débarque.

gégé a dit…

oh, j'étais pas au courant pour le turn-over, puis on reconnaît tellement la guitare ... après, c'est vrai que c'est un peu moins coloré (mais on sait que je suis très sensible aux pochettes) que le précédent, moins chainsaw-rainbow, moi ça me va toujours, vu que j'aime beaucoup ce vieil Alowishus Devadander Abercombie Krinkle

ravachi du bulb a dit…

d'accord avec Crown Me, perte de fun qui enléve tout son charme au groupe! le premier reste toujours indispensable, le deuxiéme m'a vite saoulé parcontre!

gulo gulo a dit…

vous aimez pas le fun grinçant à la Primus, c'tout