vendredi 20 février 2009

Trepalium : XIII


Comme Slipknot, qui n'y est jamais parvenu, amuse-toi à remettre les mots dans l'ordre, trouve l'astucieuse chronique qui se cache dessous, et l'album encore en-dessous :

Grooves. Boucher. Caoutchouc. Cervicales. Hanté. Infectious. Muppet. Rafales. Zombie. Boogie. Tablier. Ricaner. Découpe. Mongolien. Bonheur. Beignes. Mécaniques. Funk. Saucisson. Enucléer. Dodeliner. Manoir. Maquillage. Blanc. Monster. Saccader. Rouler. Yeux. Arracher. Séquestration. Meule. Voûter. Popotin. Couteaux. Glousser. Lubrique. Bounce.

3 commentaires:

Simone a dit…

Y manque le tag "Gojira fist-fucked". Ca me fait tout chose de voir Trepalium sur ces pages, un petit groupe que j'ai connu à ses tout début et qui faisait déjà du sick boogie woogie ; eux et Gojira c'était le must have et ça se ressemblait un peu d'ailleurs, j'me souviens d'une affiche au Muscadeath (à Vallet, la ville du... muscadet), c'était dandy et gras. Enfin ça on s'en branle, y'a carrément un saut avec ce disque sautillant, on tient là des internationaux qui nous mettent pas la honte pour une fois

gulo gulo a dit…

maintenant que j'y pense, il se devait d'être ici : à l'époque du premier album c'est quand même le groupe qui m'a fait aimer le death metal, avec DSK, à l'Espace Curial, après des Es la Guerilla et Red Mourning bien pourris

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.