jeudi 12 mars 2009

And now, for something completely different ?

Chers lecteurs ... c'est un grand moment que nous partageons ici, aussi ne vous le présenterai-je même pas, notre nouvel et précieux hôte, je m'effacerai pour vous laisser l'écouter, le reconnaître peut-être, dans ce qu'il nous donne de sincère et que, je l'espère, vous saurez prendre à sa digne valeur :


Clutch : blast tyrant


Cette chronique est purement gratuite et forcément ratée puisque c’est le genre de disque qui m’empêche tout jugement ; c’est un disque qui passe tellement souvent que je ne l’ai même pas, je découvrirai donc la pochette quand le hippie qui me sert d’hébergeur temporaire aura posté ces lignes dans son repaire, c’est le disque qui me met en totale contradiction avec ce que j’ai écrit deux disques plus loin – ça tombe bien, je suis gémeaux – Blast Tyrant est solaire, c’est le panard, c’est le groove, c’est le funk, c’est la pêche, c’est le poing qui dessine dans l’air, c’est les refrains qui sont invincibles tellement ils sont bateau, c’est les bras qui crament, c'est Wretch, c’est Blues pour le Soleil Rouge, c’est camion, c’est sueur, c’est cage thoracique, c’est sable, c’est anti-glucose, ça dessèche juste ce qu’il faut pour préparer le bronzage avant la plage, c’est anti-plage, la plage est déserte, c’est le désert, c’est les poils et les cheveux qui collent, c’est rock, c’est roll, c’est de l’eau de source, des fruits, du fun.


Kawai

1 commentaire:

Raven a dit…

petit salaud, en pleine période new wave j'avais pas besoin de ça...