jeudi 26 mars 2009

Sutcliffe Jugend : pigdaddy


Le saviez-vous ? Sutcliffe Jugend n'est pas un groupe allemand, contrairement à ce que son nom peut laisser croire ; ça, vous le saviez peut-être déjà, mais ce que vous ignoriez sans doute, c'est qu'au-delà d'autres apparences, ils ne sont pas non plus anglais... En réalité, ces types sont de la plus pure et tarie race des texans.
Curieusement pour moi, le noise c'est un son, certes bruyant comme son nom l'indique, mais surtout froid, clinique, un truc dur qui sent les cheminées d'usines, à la fois médicamenteux et cancérigène. Pourtant ce disque-là - du vrai noise, avec un grand Haine, s'il vous plaît - a quelque chose de bizarrement chaleureux, d'une chaleur humaine et organique, vapeurs charnelles et effluves d'haleine nauséabonde, mais réellement nauséabonde, qui s'assume dans sa puanteur pure, pas ce mélange contrenature de merde et de Hollywood Fresh, aussi honteux qu'un chiotte pourri aspergé de désodorisant, dont tout un chacun sait que les effluves, chimiques à outrance, ne donnent jamais de résultats olfactifs très heureux. Du rural du vrai, en somme, bouseux de chez bouseux, poussiéreux, étouffant, accidenté, vermineux, grouillant. Et pour cause : vous n'êtes plus face à ce sale nerd pédophile dans l'impasse d'un sous-sol Londonien, tout d'acier et de ciment, non, vous êtes au fin fond d'une cambrousse déserte et brûlante, attaché au cul d'une chaise dans la moiteur et la pourriture boisée de la barraque de Leatherface, parmi les ossements puants et les peaux d'origines douteuses, avec en bruit de fond les soliloques vociférants, aigres et grinçants de pépé coincé dans le cabanon sanitaire, tandis que tout le reste de la famille vous regarde en grignotant des petits bouts de doigts de pied, les vôtres fatalement, en guise d'apéritif.

6 commentaires:

gulo gulo a dit…

cette histoire de chaleur me confirme qu'il faut que j'écoute ce truc qu'ont fait les mecs avant Bodychoke - qui sent aussi bien son sociopathe bouillant, j'ai eu un petit choc en feuilletant le livret l'autre jour, c'est cru direct et sans poésie mais même sans le son l'écholalie fait son effet gerbant

Le Moignon a dit…

Tu parles de Cold River Song ? Tu l'avais commandé, ou pécho en magasin ? Apparemment ils l'ont pas à Gibert, ces cons ; en tout cas ça a l'air bien bon, également

gulo gulo a dit…

commandé chez Relapse, en préco ils offraient un Slab! et un Flux avec ...

Le Moignon a dit…

Slab! ça bute, t'as bien fait, Flux, c'est sympa aussi d'ailleurs ; j'attendrai un peu pour le cold rivers, five sluts is coming its way to my boîtauxlettres en attendant

gulo gulo a dit…

ah, Five Prostitutes j'ai moyen accroché, mais Mindshaft est très bon aussi

Le Moignon a dit…

Ah chais pas, il a un côté Joy Div bizarre que j'aime bien, à priori