samedi 28 mars 2009

Zombi : Spirit Animal


Behold ... Je vais me mettre sous vos yeux hardiment à dos deux non négligeables minorités visibles - mais c'est pour la noble cause, de vous prouver l'excellence de ce Zombi.
Alors, voilà : je n'aime pas les partitions de John Carpenter, et cet album me fait bien plus penser à Magma - du Magma aux prises avec une nouvelle vague, mais du Magma.
Brancardiers, veuillez procéder, les quatre premiers rangs ont perdu connaissance.
Quant au giallo sound, paix ! Je me suis fadé un mémoire de maîtrise avec pour objet deux films de Cottafavi et un de Bava, j'ai plus que mérité un golden parachute.
Magma vous dis-je, la part qu'il y a en commun avec Voïvod, et donc Spheres, de Pestilence : la S-F kitsch, on ne saurait ici faire l'économie du répugnant terme, la twilight zone en carton-pâte, le swing en pelle à tarte tergal. Généreusement glacé d'une bonne couchasse de Vangelis - attention, ça c'est la next big thing après le sludge et le krautrock, vous devriez savoir que mon ami Drago est presqu'aussi redoutable trendsetter que moi, la preuve tu m'as eu sur ce coup crapule barbue - pour la touche stellaire (dédicace à une autre crapule) qui emballasse le corbeau pas bégueule (tiens d'ailleurs, cette fable, avec le fromage, dites donc ... on en reparlera, il le faut). Bref, je suis assurément tel qu'en moi-même passé des lieues à côté de la moitié des références de cette cochonnerie qui remixe Faith et Seventeen Seconds pour éblouir les nuits de Tubbs, Crockett et Montana, mais vous avez saisi l'idée : ringardise sur ringardise.
Et la preuve, promise ? Pardieu, c'est que j'aime. Or vous me connaissez : le ringard, j'ai rien contre, j'ai rien pour non plus. Je m'en cague. La seule langue que j'entende, c'est l'envie d'y aller - la foi, c'est ça.
Comment ? Cette chronique est de la merde ? Allons, c'est pas un secret que je sais pas écrire des trucs qui se tiennent. Et ? Au cas que t'aurais pas remarqué, je suis en train de te parler, mecton.

4 commentaires:

Paulo a dit…

j'ai cru voir écrit Vangelis quelque part, c'est sûrement ça de se coucher à 3h du matin sur Iszoloscope, ça embrume l'esprit quand il faut se lever à 7h38

Raven a dit…

(mode historien casse-burne ON) Les Goblin n'ont pas fait QUE des BO de Giallo mais entre autres une espèce de progressif lobotomisant/rituel-spatial et se sont pas gêné pour piquer des influences zeuhl à l'occase dans quelques BO genre celle de(s) Zombi (tiens), par le passé, donc en l'état je vois parfaitement où tu veux en venir avec Magma puisqu'il y'a du Magma dans Goblin, encore qu'ici je dirai plus du Magma aux prises avec des sonorités italodisco que new wave pour faire le chieur... mais ça fait quand même très très Goblin (sinon j'aime assez) en moins vulgos, et rien de Carpenterien je trouve, ou si peu...

Raven a dit…

Romero made in Florida, prog eighties; nappage Kano + Michel Rubini, avec un peu de Vangelis, effectivement (et du JMJ, aussi), une excellente BO en fait.

thelightcarrier a dit…

et personne pour parler de ce putain d'éléphant!