samedi 11 avril 2009

Agoraphobic Nosebleed : Agorapocalypse


Porc.
Jusqu'ici le plaisant vocable était pour votre serviteur peu ou prou synonyme de Napalm Death. Tout au plus pouvait on également l'appliquer avec une moue à des choses comme Leng Tch'e.
Agoraphobic Nosebleed, le groupe dont l'absence jusque lors en ces pages pharmaceutiquement surmenées est un scandale que nul n'a eu la présence d'esprit de noter, l'ex-groupe dont les albums dureraient 3 minutes TTC s'ils affichaient les 12-15 pistes règlementaires, vient de sortir un album de 13 titres et 32 minutes ... de PORC.
Et musicalement, c'est aussi ardu à définir de façon rigoureuse que Napalm - est-ce du brutal punk metal ? du speed beatdown ? du spazz death metal ? du midtempo grind ?
En fait, non. Ça se définit fingers in the nose, tout juste comme Napalm. C'est du punk. Du hardcore putain de punk, la bande son d'un nouveau hooliganisme cyborg, bien plus sadien que tous les Kickback du monde, qui déboule dans le pit dégoulinant de bave, avec la pétoire de Robocop et des bousilles old school faites au marteau-piqueur.
Vicieux et furieux. Comme un porc.

2 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
gulo gulo a dit…

paris negative pécore