lundi 27 avril 2009

Motörhead : extended versions


Lemmy le professe à qui veut l'entendre : Motörhead ne joue rien d'autre que du blues.
A sidérurgique preuve ce live probablement capté dans les forges d'Héphaïstos du Münchausen de Terry Gilliam (Lemmy devait d'ailleurs être malade le jour du casting pour ledit Vulcain, je vois que ça).
On craint un instant que l'effroyable frappe ici déchaînée ne nuise à l'intime brûlure de félins comme Metropolis ou Stay Clean, aux reins nerveux de Bomber ou No Class ; mais on sue beaucoup trop, au milieu des enclumes éxubérantes, pour penser.
Everything louder than everything else.

Aucun commentaire: