mardi 14 avril 2009

Ramesses vs. Unearthly Trance, la Revanche, 13/04/09, le Klub, Paris

Ramesses : de plus en plus tels qu'en eux-mêmes, serais-je tenté de dire, en équilibre entre Angleterre et Nouvelle Angleterre, entre les Profonds en pick-up à gasoile de Grief et une sinistrose vert-de-gris-humide collet-monté jusqu'à la pendaison typiquement britonne, tragimélodique et satan à la fois, un poil de bouc moins furieux qu'en 2007 mais ne boudons pas notre séance d'ostéopathie.

Unearthly Trance : se confirme comme un truc qui bastonne des plans ultra efficaces dégoulinants d'evilness straight to your face, ça passe tout seul sans rien de mémor(is)able et de qui retienne réllement l'attention, d'autant que je fus distrait par le tournage dans la fosse riquiqui du prochain film d'Albert Dupontel featuring Elie Semoun (visiblement un cocktail explosif d'action et de comédie, je peux pas trop vous en dire davantage mais je crois que le nom de travail est "Kickback").

4 commentaires:

Nicky Crane a dit…

T'es un marrant toi ...

gulo gulo a dit…

hail satan, phoque you

NAGAWIKA a dit…

hahahaha

Le Moignon a dit…

Mouahaha putain tu m'étonnes
Z'auraient quand même pu demander la permission aux figurants, pour la distribution gratuite de patate