jeudi 9 avril 2009

Tortuga : Kings of Albany


Chronique je me tire une rafale dans le pied, action !
C'est pourtant la stricte vérité, c'est ce que c'est : un emo rockin' Botch bardé-barbelé de Neurosis.
Mais quand on dit Botch on pense clinique et mathématiques, et quand on dit Neurosis on pense préchi-précha. Et moi présentement je pense brûlant, hirsute, et malingre. Je préciserais bien : ce que Neurosis peut avoir de commun avec Cursed, mais on va penser cette fois aux albums où Cursed a fait des passages "à la" (en anglais dans le texte) Neurosis, quand j'ai en tête les moments où Neuneu a fait sans le savoir des passages à la premier Cursed ; et quand je dis rockin' je ne pense pas à JR Ewing, mais à The Hope Conspiracy, à savoir que ça rocke autant qu'un coup de pompe dans le bide, d'ailleurs la voix du chanteur sent les coups de pompe dans le bide.
Ah, et quand je dis emo il peut arriver que je pense Arkangel, mais faut pas prêter attention, c'est dysfonctionnel.
Botch ? Harkonen, ouais. Du Harkonen de caniveau, ouais.

Ca fait presque longtemps que je vous l'ai pas faite, celle du who's hardcore anyway, hé ? Retributioncore.

Aucun commentaire: