vendredi 15 mai 2009

Celebrity Murders : Time to Kill Space


Inconsolables de la sauvagerie crue du premier Cursed, celui d'avant les grim'n'roll robes et le make-up, au rapport.
Celebrity Murders annonce la couleur, écarlate, le nom du groupe, le nom du disque, sans compliquer des choses qui ne le sont pas ( "everybody tells me to relax, I'm supposed to clench my teeth and take it up the ass", c'est limpide comme du Pulling Teeth), le son ne perd pas de temps à se potasser et à se faire beau, le tempo vise droit dans le lard sans aucune manière. A quelques moments on croit l'entendre faire mine de ralentir : pas la peine de compter sur le morceau cowboyapocalyptisludgemonboule ; y en a encore qu'en ont rien à cirer de ce genre de coquetteries, qu'ont pas un moment un souffle de libre pour faire dans l'ambiance. Dans le lard, à fond, jusqu'à enfin peut-être tomber. Pas de Mammoth à l'horizon, en revanche pour ce qui est de grinder ... De bien réelles pertes expresses à prévoir - litres de sueur, vertèbres, organes internes divers et variés. Amateurs de Napalm, comptez-vous.

2 commentaires:

Lucas a dit…

"Pas de Mammoth à l'horizon, en revanche pour ce qui est de grinder ... De bien réelles pertes expresses à prévoir"
ahahah cette blague d'initié, je teste.

Crown_Me a dit…

Hé hé pas mieux, 'vais aller de ce pas checker ça alors...