mardi 2 juin 2009

Mi Ami : watersports

Comme il paraît évident que la chanteuse de Bardo Pond souffre d'un léger Clérambault, on décide de la traiter aux électrochocs. Pas de bol, ç'aura pour seul effet de l'allumer telle un flipper liquide et d'ajouter à ses embêtements la névrose d'un incurable et invivable funk primal, qui la laissera rincée et aussi languide que devant.

Aucun commentaire: