lundi 15 juin 2009

Shantidas, Sink, DDJ Trio, l'Oreille-Paupière, 15/06/09, le Rigoletto, Paris

Shantidas : black ambient noise ? mais pourquoi ça, black ? parce que c'est un blackeux qui s'affaire, sur cet établis de bricoleur ? ou bien parce qu'on a l'impression, en écoutant son death nindustrial sournois, de partager un vaste vivarium avec la bestiole du Volcano de Satyricon, si vous voyez, tantôt chuchotante au loin, tantôt rôdant paresseusement hors de vue dans un parage trop court, tantôt prise d'une fulgurante rougne prédatrice - vivent les embardées bourrines sur les potards d'infrabasse, les beats stalactite qui goutte qui s'en vont et s'en viennent, les ambiances calmes à la Monstrous Soul - et vivat surtout pour les petits pétards suramplifiés, même s'ils en fonctiooent pas toujours ; rafraîchissant et agrippant à la fois, ce n'est pas à la portée de tout le monde.

Sink : m'ont donné bien envie de réenvisager leur pénultième album ; car évidemment ils pouvaient difficilement jouer beaucoup de The Process (j'avoue que le résultat m'inquiétait un brin), ledit album étant constitué aux trois quarts de silence ; c'était donc nettement moins mortuairement zen, et effectivement black metal, un black qui saurait jouer du Neurosis comme peu : en conservant uniquement les moments de tension sans libération, de peur, d'odeur de mort, de révulsion, incantatoirement nihiliste comme du Godflesh - car il y a de cela aussi, pas seulement dans un chanteur sorte de Steve Von Till rachitique et titubant, phobiaque et malaisé comme le Broadrick, qui opine à ses propres marmottements quand il n'est pas dans le micro, et fait hululer les larsens d'outre-étoile morte quand il y est, parachevant subliminalement un maelstrom digne d'un Esoteric de charogne abandonnée au froid du Pôle. Je suis au plaisir de vous dire que mon concurrent au titre de Puciato de la soirée a bien vite déguerpi sans demander son reste.

Le reste de l'affiche ? Même moins vanné-rompu et plus déontologique, pas sûr que j'eusse eu grande envie de l'entendre.

3 commentaires:

Ø a dit…

Raaaaah ça avait l'air terrible...... Neurosis + Godflesh + Esoteric = bien fait pour ma gueule tiens....

gulo gulo a dit…

j'avais pas capté, le gonze de Shantidas est dans Aluk Todolo, ceci explique cela

ocinatas a dit…

Shantidas jouera d'ailleurs pour la première fois son nouveau spectacle samedi soir au Chiquito, en ouverture de AUN et de B°TONG!