mercredi 10 juin 2009

:Wumpscut: : schädling


Les recommandations amazon et le désoeuvrement post-nolife ont du bon. J'étais pourtant certain, sapristi ! de l'avoir désinvoltement checké, par acquis de conscience, comme je le fais à chaque parution de Rudy, comme je le fais pour Claus Larsen - à la différence, il faut le noter, que Claus chéri a sorti bien moins de disques bitables ces dernières années. Faut croire que ce n'était pas le bon jour. Je suis passé à côté de ça.
Ça, c'est un album qui refoule gaiement le Leaether Strip tendance générique de Champs Elysées/Aventure des Plantes, le yelworC et le Dive, soit les grosses influences du :W: du bon vieux temps, et les marie avec une trance qui met sa déculottée facile à Velvet Acid Christ, quand bien même voilà 10 ans que je n'ai pas écouté la période fluo de VAC et que je la supporterais possiblement bien mieux aujourd'hui qu'à l'époque : tout simplement parce que VAC est américain, et partant ne capte rien à l'eurodance. Ça en fait une autre, de différence. Et puis les ambiances sonores qui réussissent le mieux à Rudy, ces sons fantômatiques tout à la fois vénéneux, maladifs, et lover et techno chiadée.
Qui aurait cru, quand j'écoutais Music for a Slaughtering Tribe, il y a bientôt quinze ans, que je verrais l'élève un soir dépasser le maître ?

3 commentaires:

Le Moignon a dit…

Wow. Ca, ça se checke

paul kawai a dit…

il est nul ou pas à la fin ? j'entrave keud

gégé a dit…

il est aussi bon que Fuckit, voire mieux