dimanche 19 juillet 2009

Gossip : Music for Men


La soul. Cette chose qui fait le lien entre Greg Dulli et la disco-house de fond de nuit, entre Jocelyn Brown et les Committments (faisez pas la tronche, celui-ci sonne justement moins Committments que le précédent), entre Candi Staton et Black Strobe, entre Cindy Lauper et le garage, entre le UK garage et New Order, cette chose que l'on ne trouvera dans aucun épisode de The L World ; la soul est toute l'affaire de Gossip. Plus que jamais sur cet album qui réussit à faire danser ensemble le tubisme dance-rock outrancier de Standing in the Way of Control et le mordant rock'n'roll vintage des débuts.
Comme disait ce bon Eddie Amador ...

3 commentaires:

Potters field a dit…

ce disque, j'ai une chance d'y trouver une filiation Smithienne/Morrisienne autre que capillaire ?

gulo gulo a dit…

peux pas te dire, je connais pas les Smiths
mais y a une filiation évidente, qui finit en Pride (et je ne parle pas MMA)

Potters field a dit…

hahaha, qu'il est con !