jeudi 17 septembre 2009

Brainbombs : urge to kill


Mon voisin adore Brainbombs.
Sans déconner.
Il me l'a dit.

Il ignorait cependant qu'on pouvait trouver du Stooges là-dedans ; il y en a, vraiment ? Enfin peu importe, parce qu'il adore, franchement ; seulement, il voudrait savoir si c'est lui ou si le volume de ma chaîne n'est pas un peu fort, parce qu'il entend tout depuis son appartement, qui est contigü au mien. Pas que ça le dérange au contraire, il adore - parole! - , mais il essayait de dormir, compte tenu du fait qu'il est trois heures du matin et qu'avec le son qui filtre au travers les murs, il n'y parvient pas ; mais sinon, pas de problème, vraiment, il adore Brainbombs.

C'est ce qu'il me dit. Alors pourquoi ai-je l'impression, dans ses yeux hagards, que quelque chose le tracasse?

Hahaha. Mais non voyons, m'assure-t-il, tout va pour le mieux. Non, la puanteur qui embaume mon intérieur et qui vient maintenant pointer sur le palier ne l'importune aucunement. La déco ? Il adore, il trouve très jolis les collages photos de jeunes adolescentes décapitées copulant sur le papier peint ; je lui réponds fièrement les avoir fait moi-même, en découpant au hasard dans mes fanzines punk pédophiles. Oh oui, mon voisin adorerait que je les lui prête, à l'occasion peut-être ?

Mince alors. Un confrère.

S'il veut entrer prendre un verre ? Ce serait avec joie, mais mon voisin ne peut pas dans l'immédiat ; plus tard, peut-être ? Non, vraiment, ce n'est pas à cause du désordre qu'il se désiste, il a l'habitude, lui aussi, de laisser traîner des tessons de bouteilles de bière ensanglantés sur la moquette ; ce n'est pas non plus à cause de la jeune fi... - salope de traînée? D'accord, oui, si je veux - accrochée au porte manteau, il trouve ça même très décoratif. Sincèrement, mon voisin ne verrait aucun inconvénient à passer un peu de temps avec moi, mais il vient de se rendre compte qu'il avait une course urgente à faire. Si je peux garder la musique à haut volume ? Ca ne lui pose plus de problème, compte tenu du fait qu'il sort de chez lui et qu'il ne sera pas rentré avant un bon moment.

Ca tombe bien, parce que j'ai encore un pute en attente de se faire écorcher dans ma baignoire, et j'avais besoin de laisser le son à balle pour masquer ses cris ; surtout un disque avec des aigüs pareils, c'est l'idéal. Ce n'est pas mon voisin d'à côté que ça dérangera finalement - d'ailleurs, il faudra que je lui montre deux-trois trucs à l'occase, s'il veut pratiquer lui aussi - mais je ne connais pas encore bien mes voisins d'en dessous, peut-être n'approuveraient-ils pas ? Mais je suis probablement trop scrupuleux, en général, mes voisins approuvent TOUJOURS ce que je fais.

Et ils aiment TOUS Brainbombs.
Heureusement pour eux, tiens.

5 commentaires:

gulo gulo a dit…

alors là je dis Monsieur Mognon

Ø a dit…

Pas mieux "clap clap clap"

Le Moignon a dit…

Hum, merci ^^

gulo gulo a dit…

et il s'étonne qu'on le harcèle, après ...

Raven a dit…

plotch !