jeudi 24 septembre 2009

Crucifist : Demon-Haunted World


Ce disque mérite l'achat rien que pour le son de la basse, d'une viscosité caoutchouteuse, glougloutante, rampante, fritouillante, réverbéreuse, remugléenne, à en donner des crises de jalousie épileptiques à Chris Reifert. De longs doigts globuleux de couleur indéterminable et gluante qui te fouinent les intérieurs.
Mais il le vaut aussi pour l'âcre nom du groupe. Et pour la vomiteuse jaquette. Et pour tous ceux qui aiment leur black metal suisse, leurs mélodies nwobhm, leurs gargouilles rouspéteuses et rudimentaires du pénis, leur thrash au beurre rance, leurs souris chauves, et leur Chris Reifert.
Et merde, j'ai même pas trouvé moyen à caser un petit Cathedral quelque part dans tout ce boniment indigne ...

2 commentaires:

Potters field a dit…

nan pis rien que le nom du groupe quoi, la classe...

MoizBasstard a dit…

Et merde, y'a le mot magique...
Vais être obligé d'y jeter une oreille par curiosité intéressée.