jeudi 24 septembre 2009

La 600ème est pour un hôte rare ...


Yoga : megafauna


Marcher dans une forêt de nuit ça vous a jamais trop fait peur, après tout c'est juste quelques arbres, 2-3 hiboux à la con et quelques renards galeux. Mais tout ça, c'est seulement ce que vous pouvez voir. Symphonies minérales, chants fantomatiques, ectoplasmes étincelants... Le monde de la nuit sur lequel Yoga lève le voile est celui des mythes les plus anciens et la forêt dépeinte dans cet album, celle des folklores oubliés, faite de pierres qui chantent, des murmures du petit peuple souterrain, d'entités cosmiques festoyant dans des cavernes avant de sacrifier leur prêtresse dans le feu primordial. C'est celle des émanations spectrales d'une faune éteinte et celle d'un bestiaire monstrueux et encore inconnu.
Et vous, vous êtes là, au cœur de tout ceci, de ce monde où le minéral, le végétal et l'animal ne forment plus qu'une entité pour entonner une litanie sépulcrale glorifiant la Nature et le Cosmos, chant qui s'élève aux étoiles et fend l'éther. Vous ne pouvez rien faire d'autre, sinon observer. L'humain n'a plus sa place dans ce monde magique et rejoindre le Dieu-Cerf dans ses demeures célestes ne se fera qu'au prix d'un sacrifice ultime. Et c'est surement ce sacrifice qu'aura accompli Yoga pour rapporter ces sons de manière aussi brute.

Non, décidément, les nuits en forêt ne seront plus les mêmes.


Herr Doktor Null

4 commentaires:

gulo gulo a dit…

je l'ai pas encore entendu et j'ai déjà envie de le ranger à côté de Wardruna, enfoiré

Le Moignon a dit…

C'a l'air chouettos, tout ça !

Potters field a dit…

la wardruna il tourne bien en boucle ici...

gulo a dit…

ça c'est cool, c'est encore plus cool si c'est grâce à moi