samedi 5 septembre 2009

SSS : Short Sharp Shock


Faut reconnaître une chose aux rosbifs, ils ont un art sans pareil pour dépouiller de toute couleur le riff punk le plus effréné et décérébré. Ils ont tellement la grisaille dans la moëlle qu'ils te plombent même un disque de thrash avec chanteur bodycountesque à s'y méprendre (quel dommage, que je vous l'ai faite récemment, celle du medley Exploited sur Judgement Night, parce que là, on est mais en plein dedans). Ça va passer pour un racolage de plus, ça n'en est pas : si vous voyez le point commun entre Napalm Death, Amebix, Godflesh et Motörhead circa Iron Fist, alors vous voyez ce qui différencie SSS de Municipal Waste, malgré leur même côté gravissimement addicted to mosh. C'est presque aussi festif, tout aussi primate, juste c'est de bien plus méchante humeur.

Aucun commentaire: