mercredi 11 novembre 2009

The Gates of Slumber : Hymns of Blood and Thunder


La peste soit de ma précipitation à boucler mes prêches et les publier derechef ... J'ai omis dans mon enthousiasme un mot seul qui s'impose à présent comme une évidence, et manque cruellement au dithyrambe de ce disque qui ainsi qu'on pouvait le supposer vu le groupe dont il est l'œuvre, grandit d'écoute en écoute.
Un nom, plus précisément (je reconnais ce nom ...). C'est pourtant limpide. Ce Cimmérien flamboyant, gourmand, bagarreur, altier, ce roi des voleurs qui monte à l'assaut de l'horizon sur son Earthride pailletée à la suave pétarade, ce bellâtre ultra-gaulé en toutes mensurations qui miaule son rut impérieux, et débusque entre les étoiles et au fond de la gueule de la folie les laiteux rivages du lac de paix violette et scintillante ... je le connais, et je connais son nom. Glen.

4 commentaires:

Little-Axe a dit…

Prof de Jeet kun do, le Glen en question...

gulo gulo a dit…

l'aurait mieux fait de prendre les mêmes cours que le gros black, alors ...

Little-Axe a dit…

il y une video qui tourne sur le net, de Danzig qui se prend une vieille pêche par le mec des Northside Kings.

gulo gulo a dit…

voilà