dimanche 1 novembre 2009

Disembodied : Psalms of Sheol

Allez, soyons honnêtes : les cocktails impayables, c'est ce qu'on attend de moi ici, j'ai pas raison ? Alors qu'est-ce que vous dites de ça : Pig Destroyer qui reprend Quicksand, sur le même ton qu'ils ont fait Helmet. Et accessoirement le seul groupe de hardcore, j'en mets ma main à couper, qui sonne aussi inhumain que du vieux Godflesh. Un disque bien rigide comme un moshdancer qui fait des gros copeaux avec les gens, choses, bâtisses, qui les piétine, concasse, lamine.

1 commentaire:

Crown_Me a dit…

Oh puté, j'y cours, à l'écoute du Myspace le cocktail a même pas l'air si saugrenu que ça.