samedi 7 novembre 2009

On se détend et on boit frais

Comme il sait s'amuser et se défendre, le bleubite : pif-paf, gauche-droite. Bon gars ça.



Merauder : master killer

Pim pam poum dans ta face, tu prends la mandale, tu ramasses tes dents et t'essaies de te relever: voilà en gros l'état d'esprit du machin. Ce bon dieu de disque, mes biens chers frères, est un de ces albums qui inaugurent la mixture metal hardcore telle que la pratiquaient les groupes New-Yorkais des 90's, Madball ou All out War en tête, avant que ça vire au grand n'importe quoi. Alors ok, avec un morceau comme divine intervention, et une production à la... divine intervention, l'écoute renvoie forcément au metal des quatre thrasheux amateurs d'aigles. Un peu comme si les mecs de Merauder avaient eu dans l'idée de faire du Cro-Mags... et s'étaient retrouvés au stud de répète en train de tomber à leur corps défendant des plans à la Slayer. Vous êtes donc prévenus, ça va être du gros riff carré midtempo, du lyrics à base de “à moi on me la fait pas, je viens de la rue” et du latino en plein trip shaolin qui montre ses tattoos et gonfle les biceps. Ça fleure bon la naïveté, oui, si vous voulez. N'empêche que l'album est une putain de machine de guerre en armure de samouraï façon tempête des dieux qui vous fera crasher votre zero sur le premier porte-avions qui passe. Alors je ne vais pas vous faire le coup du « c'était mieux avant, un genre bien galvaudé depuis, Hatebreed tout ça... », mais dans l'idée, ce serait pas complètement faux. Le groupe a d'ailleurs perdu la recette depuis en changeant son line-up, pour enchainer des disques d'un potentiel chiantesque rarement atteint. Meilleur moment pour écouter le disque: quand arrive le printemps.

Little-Axe

4 commentaires:

gulo gulo a dit…

boudiou, c'est froid comme un sous-sol d'immeuble où Disembodied boirait des bières avec Nick Holmes qui aurait claqué le survêt' pour l'occasion

Little-Axe a dit…

ça sent la salle de sport virile, ouais

olivier a dit…

Je suis le seul à trouver Five Deadly Venoms meilleur ?

D'ailleurs, si vous trouvez sur le net les démos de cet album enregistrées avec Eddie Sutton de Leeway au chant, n'hésitez à télécharger, elles sont terribles.

Little-Axe a dit…

five deadly, clair qu'il y a de bons plans. mais la prod est assez foirée, et puis, il manque la hargne de celui-ci. en revanche, la reprise de skrewdriver qui tourne sur le net est dispensable.